Buud Poussoum 2024 de Gourcy : Sous le signe de la résilience et de la cohésion sociale

Partager

La présentation des vœux du nouvel (an lunaire) des membres de la famille royale de Gourcy, les ‘’warm biisi’’ à Naaba Baoogo, chef de Gourcy a eu lieu le jeudi 29 février 2024 au sein du palais royal à travers le buud poussoum en présence du doyen El hadj Abdoulaye Sambologo Ouédraogo et des notables du canton de Gourcy.

Quelques notables présents à la cérémonie

C’est entouré de ses notables que Naaba Baoogo, chef de Gourcy a reçu les vœux du nouvel an lunaire des ‘’warm biisi’’, venus des 19 quartiers de Gourcy et des villages composant le Warma. Le porte-parole des notables, El hadj Ousmane Kindo, représentant Naaba Koutou et El hadj Oumarou Ouédraogo, au nom du doyen de la famille, ont formulé des vœux de santé, prospérité et de longévité au chef. Aussi, lui ont –ils exprimé la gratitude de tous pour son humilité, son sens de l’écoute et sa solidarité envers les ‘’warm biisi’’.

Les ’Warm biisi’’ n’ont pas marchandé leur déplacement pour occasion… 
… et ont offert des grappes de mil au chef malgré le context difficile

Contexte national oblige, ils ont, de tout cœur, souhaité que la paix et la sécurité reviennent partout au Burkina Faso. Puis, place à la remise des présents. Ainsi, par quartier et selon la fonction sociale et le droit d’aînesse, les ‘’warm biisi’’ ont tour à tour offert au chef, des grappes de mil, de la pomme de terre ou une symbolique somme d’argent.

Échanges entre Naaba Baoogo et le doyen de la famille Warma, El Hadj Abdoulaye Sambologo Ouédraogo pendant le Buud poussoum  

En retour, Naaba Baoogo, après avoir rendu un vibrant hommage à ses devanciers et à Naaba Kiba, roi du Yatenga, a exprimé sa reconnaissance aux uns et aux autres pour l’honneur à lui fait à travers leur forte mobilisation en ce jour assez spécial. Il est revenu sur l’importance de la famille qui selon lui, est le socle sur lequel se bâtit la chefferie coutumière et dont la force réside en l’union sacrée entre ses membres.

La devanture du palais royal a refusé du monde

Il a alors invité les ‘’warm biisi’’ à taire leurs divergences, aussi minimes soient – elles pour vivre en symbiose et relever les défis du moment et à davantage s’approprier les us et coutumes de la famille, surtout en ce qui concerne la frange jeune. D’avis que la tradition ne devrait pas se limiter à l’oralité, le chef prêche  pour une tradition écrite qui serviraient aux générations futures. Les notables et les sages ont été interpellés dans ce sens. IL  précise  que le ton est déjà donné par l’Enseignant – Chercheur Barthélemy Kaboré à travers son œuvre l’Etude critique de la célébration du Na – Puusem de Naaba Baoogo de Gourcy dont la dédicace est prévue pour bientôt.

Naaba Baoogo plaide pour une tradition écrite pour soutenir l’oralité 
 
 

De la situation nationale, le chef de Gourcy a invité les siens à soutenir les forces combattantes dans la lutte contre le terrorisme et à contribuer autant que possible à l’effort de paix. Séance tenante, il a annoncé que le NaPuusem 2024 se tiendra dans pure intimité coutumière.’’ Santé, paix et prospérité pour tous. Vivement une bonne pluviométrie pour d’abondantes récoltes la saison à venir’’, a t – il  conclu

FASO NORD INFO.


Partager
fniadmin

fniadmin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *