28e édition du FESPACO : taux d’exécution de 90% des travaux pour la commission infrastructures et équipements

Après l’installation officielle du Comité National d’Organisation de la 28e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), toutes les commissions s’activent afin d’être prêtes avant le début effectif du Festival le 25 février prochain. C’est le cas de la commission infrastructures et équipements, dirigée par monsieur Patrice Diallo, par ailleurs Directeur des infrastructures et équipements du FESPACO.

Appareils de projections numériques déjà disponibles

Dans moins de dix jours, la capitale burkinabè sera sous les feux des projecteurs du monde entier. Et pour cause l’ouverture de la 28e édition du FESPACO. Un défi énorme pour le Comité National d’Organisation qui a pris fonction il y a seulement quelques semaines. Pour Patrice Diallo, Directeur des Infrastructures du FESPACO et président de la Commission infrastructures et équipements de la 28e édition du FESPACO, son équipe est à pied d’œuvre afin de respecter le calendrier qui leur a été dressé. À l’en croire, la Commission infrastructures et équipements de la 28e édition du FESPACO est composée de quatre sous-commissions dont la sous-commission technique et énergie, la sous-commission nettoyage et embellissement, la sous-commission expositions et enfin la sous-commission chargée des projections de films.

« 14 sites abriteront les différentes activités. Sur les 14 sites figurent 8 salles de cinéma notamment le ciné Burkina, le ciné Neerwaya, la salle du CBC, la grande salle de la mairie, la salle de délibération de la commune de Ouagadougou, le CENASA, les salles Canal Olympia Ouaga 2000 et Canal Olympia Pissy. Au-delà de ces salles, il y a d’autres espaces de projections comme celui de la projection à la carte qui sera dans la cours et la salle de conférence du MICA. À cela s’ajoutent les sites de cérémonies à savoir le Palais des sports pour les cérémonies (ouverture et clôture), la place de la nation pour la rue marchande, l’ex camp fonctionnaire pour les maquis et restaurants, l’ISTIC pour le FESPACO Pro, le Centre Norbert Zongo pour les projections pour la presse, le MICA à l’intérieur du siège du FESPACO », a-t-il énuméré.

Le chapiteau de 1500 m² déjà installé pour le MICA

Du reste, l’installation des infrastructures avance à grands pas. D’ailleurs, le chapiteau de 1500 m² censé abriter le Marché international du cinéma et de l’audiovisuel africains (MICA) est déjà installé. Et pour monsieur Diallo, deux autres petits chapiteaux restent à installer en plus de celui déjà installé. Selon lui, tout sera opérationnel d’ici lundi prochain. « Au niveau de la section technique et énergie, nous travaillons avec la SONABEL et tous les espaces cités sont pris en compte suivant un calendrier bien déterminé. Au niveau de la sous-commission nettoyage et embellissement, le travail est facilement remarquable sur le terrain et c’est l’occasion pour nous de saluer la mairie centrale pour sa collaboration sur ce point. Quant à celle de l’exposition, nous avons trois jours pour installer les stands et cela sera fait à partir de ce jeudi », a-t-il rassuré.

Patrice Diallo, président de la Commission infrastructures et équipements de la 28e édition du FESPACO, dressant le bilan à mis parcours de son équipe

Aussi, monsieur le président de la Commission infrastructures et équipements a tenu à assurer que les matériels techniques nécessaires pour les projections sont d’ores et déjà disponibles et prêts à être utilisés. Ils seront, de son avis, installés, pilotés et opérationnalisés par des projectionnistes à partir du 20 février prochain et ce, avec le concours du projet Paspanga. Paspanga se veut une mise à niveau des projectionnistes sur l’exploitation des appareils de projections numériques. Du reste, il a tenu à préciser que son équipe est à 90% de taux d’exécution des travaux, en ce sens que c’est une question de chronogramme. Aussi, il a saisi l’occasion pour saluer l’effort des autorités notamment le ministère en charge de la Culture et de la Délégation Générale du FESPACO d’avoir fait le maximum pour disponibiliser les matériels de projections.

Le rendez-vous est donc donné le 25 février prochain pour l’ouverture officielle du 28e rendez-vous du FESPACO.

Boukari OUÉDRAOGO

fniadmin

fniadmin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *